Accueil

« Mettre un point au bout de la phrase
Suffit-il à l’enclore
En son corset de mots
Quand le sens n’est pas apaisé ? »

 

À l’infini,
Tout est possible,
Ou impossible…
Qu’importe !
Nous n’y serons pas.
Pourtant, dans nos jours comptés,
Surgit parfois
Comme un nuage léger,
Qui promet sans tenir
Mais accroche à nos rêves
Un duvet d’éternel.

XXV de Un point au bout de la ligne

[…] Daniel Collin, c’est une voix qui ne renonce pas à,opposer aux usures du temps et à la trivialité des temps, la vérité sublime d’une poésie précieuse comme d’antiques enluminures, nécessaire comme l’inventaire de nos émotions, rageuse comme le vent qui s’exaspère à nos fenêtres, sonore comme l’écho de nos espérances, libre de toutes amarres, comme vagabondent les pensées dans le hasard d’un dictionnaire intime et partagé. Enfin une,poésie offerte comme les fruits savoureux de l’hospitalité.

Yoland Simon – Émission de Radio Albatros ( Le Havre ) sur Épuiser les sources